Transgenralité: des os et des muscles…

Transgenralité: des os et des muscles…

La prévalence de la transgenralité est de l’ordre de 4,5/100.000. Pour assurer cette transgenralité, ces patients passent le plus souvent par des traitements médicaux et chirurgicaux qui leur permettent d’obtenir une congruence avec le sexe auquel ils s’identifient. Quelle influence exerce la réassignation sexuelle sur l’os? Et que permettent les traitements substitutifs? Le point avec le Pr Jean-Marc Kaufman (UZGent, dont l’unité est pionnière en la matière) dans le cadre d’une ‘Meet-the-Expert’ session au cours du congrès annuel du WCO-IOF-ESCEO.

Recommandations EAU pour l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP)

Recommandations EAU pour l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP)

La prise en charge des symptômes du bas appareil urinaire masculin (SBAU) est axée sur une objectivisation de la symptomatologie, passant en revue les SBAU secondaires à une obstruction bénigne de la prostate (OBP), entre autres étiologies. L’évaluation diagnostique dépend en grande partie d’un diagnostic précis de l’étiologie du SBAU, afin de fournir une prise en charge appropriée fondée sur des preuves.

Futurs évènements

Derniers commentaires